4 coureurs du LFA au centre de détention de Salon

Penitencier 

Ils étaient quatre à s’enfermer derrière les barreaux du centre de détention de Salon. Encadré par Cyril, animateur sportif du centre, ils ont courus un 10km avec quelques détenus. L’essai a été très concluant et enrichissant pour les deux parties selon les dires de nos coureurs. Jean-Marc nous a fait un compte-rendu, le voici :

REPRIS DE JUSTESSE !

Ce matin le ciel est bas, il pleut, un vrai film en noir et blanc sorti des caméras d’Audiard … une journée pour aller au frigo, direction la Prison de Salon sans passer par la case départ. On se retrouve à 4, Françoise, Mickael (prononcez MYKEUL !), Christian et  Jean-Marc. Arrivés au même moment sur le parking dans un timing impeccable, prêts comme  pour faire un casse ! Cyril notre G.O nous attend. Dans la voiture on apprend à se connaître un peu plus avant que Cyril réponde à nos interrogations : Combien sont-ils ? Peut on prendre des photos, garder nos portables ? Comment est la piste ? Nos amis détenus nous attendent de pied ferme avec chacun leur objectif, une vrai compète.

On arrive devant l’enceinte, 3 bâtiments, des miradors et des barbelés …Une première porte franchie et on se retrouve face aux premiers gardiens eux aussi enfermés dans leur local de verre et de barreaux. Contrôle d’identité, scanner des sacs et la première grille se referme derrière nous. Elles se succèdent jusqu’à notre lieu de RDV, la salle de muscu . Les détenus arrivent par petits groupes en fonction de leur bâtiment, échanges de regards et serrage de mains on reçoit un très bon accueil et on ressent leur grande motivation .Encore quelques grilles (chaque passage semble long et le temps pour ainsi dire arrêté) et on arrive sur la « piste », non, un terrain de foot stabilisé sur lequel il faut faire 27 tours, les virages matérialisés par des plots, 80m goudronnés, du sable dur, du sable mou.. Presque la plage ! Dixit les détenus. Le terrain est entouré de grillages et barbelés, sur lesquels jonchent des dizaines de ballons crevés (un rappel pour ceux qui veulent s’y aventurer).

Le terrain est à côté de 2 cours de promenade, les spectateurs, séparés de 2 grillages, lancent des encouragements à leurs favoris et les paris vont bon train.

Le départ est donné et cela part vite (– 4min au km) emmené par F…. dit « la belette ». Il mène un 1er groupe et fait attention de ne pas perdre trop rapidement ses compagnons d’infortune, pas de doute c’est le favoris et il galope…Les encouragements fusent des cours de promenade, un véritable évènement, respect pour ceux qui courent, qu’importe la vitesse. A chaque dépassement un encouragement, une main, une attention à ne pas gêner. A mi course « la belette » prend la poudre d’escampette ! et lâche tout le monde, 2 par 2, puis 1 par 1, on veut tous finir et faire bonne figure. Notre  course terminée, on accompagne les moins rapides, Françoise (en – de 50min svp)  est accompagnée par le vainqueur du jour, Christian répond à l’interview face à la caméra, Mickael et moi effectuons nos tours de récup en compagnie de P…120 kg de muscles avec pour objectif de terminer ce 10km 200 ! (mesure GPS)

Une petite collation, les échanges se font plus nombreux et certains nous racontent un peu leur quotidien ; tout le monde est détendu et fier d’avoir participé à cette épreuve particulière. Quelques blagues et invitations  avant de se quitter .Certains sont à la recherche des derniers gâteaux ou boissons qui trainent, on leur donne ce qui nous reste.

Une belle expérience humaine avec des gens à qui on aurait donné le bon Dieu … Les détenus vont « à la gamelle », on repasse les grilles qui résonnent à chaque fermeture … et on nous libère.   Ces quelques moment leur à permis de « s’évader » un peu, et nous de nous plonger dans l’univers carcéral où l’on apprend que chaque détail extra « ordinaire » compte pour améliorer le quotidien et faire passer le temps.

Merci à Cyril pour cette incarcération sous conditions, une expérience et une initiative qui ne sera pas sans lendemain.

Résultat de la course

Devise